AUSCULPTER (2011)

texte de Zoé Benoit

Je travaille sur l’idée d’“Archisony” à travers de multiples résidences où je capte les sons d’un quartier ou d’un bâtiment en me focalisant sur les sons de la matière architecturale (béton, verre …). Par la suite, j'utilise ces données comme matière à sculpter / travailler en produisant des images en écho à ces captations.

Mon travail plastique emprunte les langages formels de la sculpture, de l’architecture, de l’acoustique et de l’anthropologie. En tant qu'artiste de terrain, je choisis de résider dans des quartiers ou des bâtiments dont je souhaite “prendre le pouls” : par un travail de captations (sonores, graphiques ou en volume) je revisite notre perception des lieux en en proposant une nouvelle lecture. Il ne s’agit pas tant pour moi d’ausculter médicalement un lieu donné que
de l’ “ausculpter” de manière à créer une nouvelle lecture du lieu.

Au cours de ma résidence au couvent de la Tourette à Eveux (2011), j'ai opéré des captations sonores des vibrations de la matière (béton, verre, bois…) et mené des entretiens avec les habitants de ce monument historique à propos des silences de la matière.